About: Français

Bienvenue sur le site de “Art Classes Project“.  Récemment, les activités de l’ASBL (Association Sans But Lucratif) ont évolué.

Transclasses – Transphère:

Au début , le projet Art Classes Project était une plate-forme pour les artistes et étudiants en art désirant donner des classes d’art gratuites aux enfants défavorisés dans des zones inattendues, en Inde notamment.  Les concepts de Trans-classe et de Trans-sphère peuvent aider à saisir les enjeux qui sont à l’œuvre dans ces missions: Grâce à des classes créatives, les acteurs – enfants et professeurs – passent d’une “classe” (sociale) à l’autre, d’une culture à une autre, sortent de leur sphère habituelle pour explorer, découvrir et partager un réel mutuellement augmenté.

Intuition et connaissance:

Nécessairement, à travers nos missions en Inde, nous avons développé des classes d’art intuitives pour enfants. L’intuition est une sorte d’impulsion , une connaissance naturelle qui atteint directement le réel . En utilisant le mouvement comme un geste simple, nous avons établi un point de connexion entre la réalité intérieure de l’enfant et le réel ordinaire.

 

Substance et accidents (Connaissance spontanée, et connaissance réfléchie):

Inspirés par l’expérience que nous avons acquise dans nos classes d’art gratuites pour enfants défavorisés , nous avons commencé à donner des ateliers créatifs pour les enfants dans l’enseignement primaire et de base de la capitale Bruxelloise et à Goa. De même d’autres ateliers sont aussi proposés en dehors des structures scolaires.

La trame de ces ateliers tend à lancer un processus cognitif d’expérience et d’action (avec les forces, matières, lumières, couleurs et étendue) par les mouvements et perceptions qui se  succèdent et s’influencent pour constituer la sensibilité et l’expression des enfants.

Méthodologie:

Nous aidons les enfants à canaliser l’expression de leurs émotions avec une liberté totale, qui leur permet de se concentrer sur la réalisation de leur projet. Pour ce faire, nous constituons des petits groupes d’enfants et nous les laissons les nommer eux-mêmes. Il n’y a absolument pas de concurrence encouragée, car cela réduit manifestement la concentration et l’attention des jeunes enfants . Pour développer nos classes , nous essayons d’utiliser ce qui est matériellement accessibles dans le biotope de l’enfant et nous apportons le reste des accessoires nous-mêmes. Nous ne donnons pas de restrictions créatives aux enfants, en dehors de celles techniques et matérielles impliquées dans les processus du workshop concerné. Nous soutenons et nous stimulons également les souhaits des enfants de faire partie du processus de création, et nous ne remettons pas en question la valeur de leur participation, sauf si cela s’avérait nécessaire pour la santé du groupe – mais cela n’a pas été nécessaire jusqu’ici.

Le Site/Blog:

Notre site est en constante évolution, les visiteurs peuvent s’enregistrer pour interagir, créer leur blog, et ajouter du contenu, et cela se fait à un rythme propre à chacun. Nous espérons obtenir de nombreux soutiens pour les prochaines éditions. Les autres pages du site sont en Anglais, langue réunissant plus facilement les intervenants Indiens, Européens et étrangers pour communiquer dans ce projet. Pour fluidifier les choses, l’Anglais est la langue employée dans les classes d’art.

 

Histoire:

Quand je suis revenu à l’Inde pour régler la première édition du projet, je me suis immédiatement reçu le soutien de la guest-house “Goverdhan Tourist Complex” située à côté de l’école. Ils ont offert un hébergement et des repas gratuits pour toute notre équipe. Si elles l’avaient pas fait, je crois que l’Académie aurait pas eu le soutien des autorités de la Ville de Liège de lancer ce projet avec moi. La première édition du Projet Art Classes a été rendue possible par le soutien de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège, en Belgique et des étudiants de l’Académie. Les autorités de la Ville de Liège m’ont permis d’emmener les étudiants qui souhaitaient !et qui étaient en mesure d’assumer le coût de leur voyage) à participer à cette expérience unique.

Cet effort a été un succès total, en 10 jours, 6 étudiants, un artiste et moi-même avons donné des cours quotidiens de l’art à environ 70 à 80 enfants âgés de 8 à 15 ans, dont quelques classes pour les élèves plus jeunes.

J’ai réalisé plusieurs autres éditions parce-que beaucoup d’autres étudiants de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège montraient un grand d’enthousiasme pour le projet. En outre, l’intérêt s’est propagé à d’autres écoles d’art, et à d’autres artistes qui voulaient se joindre au projet.

Nous avons donné tous les différents ateliers basés à l’intelligence du mouvement créatif plutôt que de se concentrer sur une approche technique plus contraignante.

Rejoignez-nous ou aidez-nous!

Nous avons besoin d’un peu de tout: de volontaires pour donner les classes, artistes et étudiants, mais aussi de tout support matériel utile aux prochaines éditions – voyez les news pour en savoir plus.
Contactez-nous à l’adresse mail olivierfinn@gmail.com pour vous enregistrer sur le site et obtenir plus d’informations, faire vos commentaires et propositions à travers le blog. Nous vous répondrons.

Suivez le lien en bas de page à droite (Register) pour vous enregistrer et commencer à poster.

Chronologie:

Première édition

En Janvier 2012 a eu lieu la première édition des classes d’art dans l’école de Saraswati Shishu Mandir School à Fatehpur Sikri, dans l’état de l’Uttar Pradesh, en Inde. Ce fut un succès total tant pour les enfants que pour les artistes et étudiants de l’académie des beaux-arts de Liège. Les classes se sont clôturées par l’exposition des créations d’enfants dans leur école.

Seconde édition

En décembre 2012, une seconde édition des classes d’art fut produite dans l’école de Shanti Niketan à Assagao, Goa (Inde), une école pour orphelins et enfants des rues de l’organisation El Shaddai/Childrescue. Le succès fut tel que nous y programmerons une seconde session. Plusieurs expositions ont été réalisées avec les créations d’enfants: la première fut installée sur le fameux “Flea Market” d’Anjuna incluant une performance de sérigraphie et de photographie de portrait des visiteurs (avec studio portable monté sur la plage). Une autre exposition fut installée dans l’école des enfants, Shanti Niketan, pour la fête de Noël. Et enfin, une troisième dans le prestigieux centre d’art de Lalit Kala Akademi à Panjim, ou deux performances de sérigraphie et de peinture à la raclette (G. Richter) furent réalisées devant la Télévision et la presse Goanaise.

Troisième édition:
Nous avons du renoncer à notre projet de classes dans les Slums de Lock Nagar à Madras, car la municipalité a entrepris l’expulsion des gens qui y vivent et la destruction des immeubles insalubres.
Décembre 2013, nous sommes allé dans le centre de Leading Lights (Educator’s Trust) à Canca (Mapusa), Goa, (Inde). Nous y avons donné des classes de peinture, photographie de portrait en studio lumière naturelle (fabriqué sur place), Photogramme & laboratoire argentique (monté sur place), fabrication de marionnettes, confection de costumes, création d’une scénographie et expression corporelle à une quarantaine d’enfants des rues d’âges différents qui vivaient sur un terrain vague proche de l’école sous des bâches en plastique.

Prochaines éditions

La prochaine destination sera peut-être un retour à l’école de Saraswati Shishu Mandir, à Fatehpur Siri, Uttar Pradesh, (Inde). La toute première école où le projet à commencé en 2012. Je serais vraiment heureux d’offrir à nouveau des classes d’art à ces enfants, et eux aussi à ce que j’en sais.

Pour offrir une possibilité de partager cette aventure à ceux qui n’ont de disponibilité que durant les grande vacances, je irais ultérieurement visiter des écoles au Kashmir, Jamu, et au Népal afin de tenter de produire une édition là-bas en été 2017. Ce sera l’occasion de découvrir la culture et la population de l’Himalaya.

Plus d’information plus tard.

Le tragique tremblement de terre m’empêchera peut-être d’aller sur place et préparer les classes d’art. Pour le moment, je suis sans nouvelle de mes contacts sur place.