Let’s rock “Shanti Niketan Orphans School” for next winter 2017-2018 Session.

(English below)

Chers ami(e)s,
Pour lhiver prochain, je suis en train de comploter le prochain voyage en Inde pour des classe d’art gratuites à l’école de “Shanti Niketan” (“el Shaddai – Child Rescue” Charity) où nous sommes allés en 2012.

Il y a plus de 250 enfants, donc, nous devrons être une vingtaine de participants pour pouvoir donner des classes à TOUS les enfants.

Les enfants nous réclament depuis, et j’espère que nous pourrons être assez nombreux, une vingtaine, pour pouvoir leur offrir 2 à 3 semaines de workshops en tout genre.

Nous récupèrerons bien sûr tout ce que nous pourrons pour leur apporter.

Ainsi, les ordinateurs portable et camera digitales un peu anciens, ici, seront bienvenus pour eux.

Le matériel d’art également, surtout pastels gras, peintures acryliques, produits et papiers photo, accessoires, etc., …

J’attends vos projets et questions sur cette invitation: olivierfinn@gmail.com

Les dates seront à fixer entre mi-novembre 2017 et mi-février 2018, le logement se fera à proximité de l’école pour une somme très modeste (+/- 3€/nuits en chambres partagées à 200 mètres de la plage, ou un peu moins cher dans un maison à l’intérieur des terres), repas au restaurant de la guest-house très bons marchés (1€/repas), transports soit en scooter, soit en mini-bus.

Pour ce faire, les téléphones portables et autres appareil électroniques peuvent être une bonne monnaie d’échange pour payer le conducteur.

Tout et auto-financé. Il est possible de faire un dossier pour être partiellement soutenu par la B.I.J (Bureau International Jeunesse), mais c’est très difficile à obtenir. Car il ne remplissent les missions qu’ils se proposent de remplir sur le site, par un jeu d’exceptions et de formalité, ils s’échappent souvent du moindre petit soutien pour ce type de projet.

A ce jour, seule une personne a pu bénéficier d’un soutien substantiel pour participer à l’une des éditions des classes d’art en Inde, c’est dire la difficulté. Inutile de les joindre par téléphone, vous serez invariablement envoyé sur une fin de non recevoir ou de découragement. Il faut aller sur place: B.I.J, Rue du Commerce 18, 1000 Bruxelles.

Mais les frais ne dépassent pas 300€ pour un mois si on fait attention, c’est donc réalisable. Et c’est qualifiant, car l’asbl Art Classes Project commence à donner des classes d’art rémunérées dans les écoles du fondamental en Belgique. Nous choisissons d’abords ceux qui ont déjà une expérience de ce type de classes intuitives pour enfants.

Allons créer un électrochoc créatif avec eux!!!

                                                          XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Dear friends,
For next winter, I am plotting the next trip to India for free art classes at the Shanti Niketan School where we went in 2012.

The children have been asking us since, and I hope that we will be able to be enough, twenty, to be able to offer them 2 to 3 weeks of workshops of any kind.

We will of course recycle all that we can bring to them to do these art classes.

So, laptops and digital cameras a bit old, here, will be welcome for them.

The art material also, especially pastels (oil), acrylic paints, products and papers photo, accessories, etc., …

I await your projects and questions on this invitation: olivierfinn@gmail.com

The dates will be fixed between mid-November 2017 and mid-February 2018, accommodation will be near the school for a very modest amount (+/- 3 € / nights in shared rooms 200 meters from the beach, or a little Less chr in a house inland), meals in the restaurant of the guest house very good markets (1 € / meal), transport either by scooter or by mini bus.

For this reason, we can bring old electronic device, such as cell-phones in order to pay the driver, for example.

Let’s create a creative electric shock with them !!!

 
 
 
This entry was posted in Arrival & travelling in Indiaaaa! on by .

About olivier finn

(English below) Né à Bruxelles, je suis artiste (photographie et arts visuels), la rencontre avec l'Inde et son peuple m'a fortement impressionné et continue de me fasciner depuis mon premier voyage 2008. Date à laquelle j'ai rencontré les enfants de l'école de Saraswati Shishu Mandir à Fatehpur Sikri, enfants auxquels j'ai fait la promesse de revenir leur donner des classes d'art gratuites. J'ai tenu parole, et j'ai lancé au sein de l'Académie Royale de Beaux-Arts de Liège un programme de 3 ans durant lequel nous sommes allés donner des classes d'art gratuites à des enfants ruraux, des rues ou à des orphelins et les choses se sont naturellement enchaînées ensuite. Beaucoup d'autres projets éducatifs et expérimentaux entre la Belgique et l'Inde, le Québec, le Brésil sont en gestation. La réceptivité des enfants Indiens à la création artistique est telle que c'est naturellement et pour toute personne concernée par l'art et le devenir de la création, un terre où les émotions ne cessent de se révéler, avec beaucoup de gaité et de bonheur générés. Mais le même phénomène se passe avec les enfants d'ici également si on les laisse exprimer leurs émotions librement. C'est ce qui porte mon projet depuis le début, de surprise en surprise, au gré des rencontres émouvantes et profondes que je fais tout au long de ce projet. Born in Brussels, artists (photography and visual arts), the encounter with India and its people impressed me greatly and continues to fascinate me since my first trip back in 2008. Meeting with the kids of Saraswati Shishu Mandir school in Fatehpur Sikri, I made a promise to return and give them free art classes. I kept my word, I launched a 3-year program within the Royal Academy of Fine Arts in Liege. We've giving free art class to underpriviledged kids to kids in rural schools, street kids and orphanage, and things chained themselves thereafter. Many other educational and experimental projects between Belgium and India, Quebec, Brazil are in the maturation. Indian children receptivity to artistic creation is such that it is naturally, for anyone concerned with art and fate of creation, a land where emotions continue to reveal itself, with much gaiety and happiness generated. But this phenomenon occurs with the other kids too if you let them free to express their emotions. It's bringing my project from the beginning, from one surprise, according to the moving and profound encounters that I do throughout this project.