Initiation au Sténopé – Initiation to Pinhole Photography.

Initiation rapide au Sténopé:

PortraitPortrait.

Hier, un workshop a été donné à 16 étudiants pour les préparer à donner eux-mêmes un workshop analogue à d’autres enfants de leur écoles, en septembre prochain.

Après avoir énoncé les base de ce procédé, nous avons fabriqué ensemble un sténopé avec une boîte de camembert, monté un labo N/B, appris à évaluer les temps de poses en fonction de la lumière du jour. Puis nous avons réalisé les tests d’ajustage de l’exposition par essais successifs.

PaysagePaysage/Landscape.

En une journée, les premiers essais lisibles sont sortis. Ils ont maintenant les bases suffisantes pour faire des essais durant tout l’été pour pouvoir développer le potentiel de cette technique et la transmettre aux enfants plus jeunes dans leur école.

Quelques images de paysages, de portraits et d’abstractions ont déjà été produites.

 

Fast Pinhole Photography Initiation:

Yesterday, a workshop was given to 16 students to prepare them to give themselves a similar workshop to other younger kids from their school in September. After stating the basis of this process , we have made ​​together a pinhole camembert box, mounted a B/W Lab, learned to assess the time of poses according to the daylight. Then we realized the adjustment of exposure tests by trial . Students processed their own essays. in the B/W Lab.

DSC_6721IDSBAbstraction.

In a single day , the first readable tests are out. They now have sufficient bases for testing throughout the summer in order to develop the potential of this technique and teach younger kids in their school.
Some images of landscapes, portraits and abstractions have already been produced .
AbstractObject abstraction.
This entry was posted in Blog, Olivier Finn, Workshops on by .

About olivier finn

(English below) Né à Bruxelles, je suis artiste (photographie et arts visuels), la rencontre avec l'Inde et son peuple m'a fortement impressionné et continue de me fasciner depuis mon premier voyage 2008. Date à laquelle j'ai rencontré les enfants de l'école de Saraswati Shishu Mandir à Fatehpur Sikri, enfants auxquels j'ai fait la promesse de revenir leur donner des classes d'art gratuites. J'ai tenu parole, et j'ai lancé au sein de l'Académie Royale de Beaux-Arts de Liège un programme de 3 ans durant lequel nous sommes allés donner des classes d'art gratuites à des enfants ruraux, des rues ou à des orphelins et les choses se sont naturellement enchaînées ensuite. Beaucoup d'autres projets éducatifs et expérimentaux entre la Belgique et l'Inde, le Québec, le Brésil sont en gestation. La réceptivité des enfants Indiens à la création artistique est telle que c'est naturellement et pour toute personne concernée par l'art et le devenir de la création, un terre où les émotions ne cessent de se révéler, avec beaucoup de gaité et de bonheur générés. Mais le même phénomène se passe avec les enfants d'ici également si on les laisse exprimer leurs émotions librement. C'est ce qui porte mon projet depuis le début, de surprise en surprise, au gré des rencontres émouvantes et profondes que je fais tout au long de ce projet. Born in Brussels, artists (photography and visual arts), the encounter with India and its people impressed me greatly and continues to fascinate me since my first trip back in 2008. Meeting with the kids of Saraswati Shishu Mandir school in Fatehpur Sikri, I made a promise to return and give them free art classes. I kept my word, I launched a 3-year program within the Royal Academy of Fine Arts in Liege. We've giving free art class to underpriviledged kids to kids in rural schools, street kids and orphanage, and things chained themselves thereafter. Many other educational and experimental projects between Belgium and India, Quebec, Brazil are in the maturation. Indian children receptivity to artistic creation is such that it is naturally, for anyone concerned with art and fate of creation, a land where emotions continue to reveal itself, with much gaiety and happiness generated. But this phenomenon occurs with the other kids too if you let them free to express their emotions. It's bringing my project from the beginning, from one surprise, according to the moving and profound encounters that I do throughout this project.